Articles / Sécurité des cyclistes

Nouvelles mesures de sécurité mises en place en Inde suivant le modèle canadien

Par Aviva Canada, le

QU’ONT EN COMMUN LA COVID-19 ET LES PROBLÈMES DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE? ILS S’ATTAQUENT AUX PLUS VULNÉRABLES, SURTOUT DANS LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT.

Si les confinements et les restrictions des déplacements ont eu pour effet de réduire le nombre considérable de blessures et de décès sur les routes de l’Inde, le taux de mortalité par kilomètre a de fait bondi au plus fort de la pandémie.

Des facteurs, comme des vitesses excessives en réaction à la baisse de circulation et davantage d’usagers vulnérables sur les routes, pourraient avoir contribué à cette statistique étonnante.

Se refusant à attendre la fin de la pandémie, les champions de la sécurité routière indiens ont entrepris de lutter contre ce phénomène. Dans l’un de ses récents billets, Hartwig Schafer, vice-président de la Banque mondiale pour la région de l’Asie du Sud, a déclaré que dans un univers transformé par la pandémie, il faudrait, pour alimenter une vigoureuse reprise, exploiter les façons nouvelles de bâtir un avenir plus durable et inclusif. Il a également affirmé que:

 

« Le moment est opportun pour que les pays d’Asie du Sud revoient et adaptent leur façon d’aborder la modernisation de leurs systèmes routiers pendant et après la pandémie. Il est temps d’abandonner la vieille approche axée sur la circulation automobile pour passer à des systèmes de transport de masse avec réseaux cyclables et piétonniers intégrés. » Hartwig Schafer, vice-président, Banque mondiale, région de l’Asie du Sud

India Cycles4Change Challenge est un programme de soutien qui vise à inciter les villes de l’Inde à apporter rapidement des changements pour améliorer la sécurité des cyclistes durant la pandémie. Comptant plus de 107 villes participantes, le programme fait appel à la communauté et à des experts pour mettre en œuvre des solutions économiques, comme des pistes cyclables « pop-up », des voies apaisées, des programmes communautaires de location de vélos et même de formation cycliste. Bien que la sécurité des cyclistes soit au cœur du programme, il vise néanmoins à augmenter également celle des piétons.Les démarches pour améliorer la sécurité routière se poursuivent au pays

Chaque année, quelque 7 500 personnes sont gravement blessées à vélo sur les routes canadiennes. Des municipalités de partout au pays améliorent leurs infrastructures routières durant la pandémie pour rendre leurs routes plus sûres pour tous les usagers.

À Aviva, nous nous sommes engagés à réduire le nombre de blessures graves et de décès sur nos routes. Des projets comme notre programme Accélérateur Villes sécuritaires et connectées  aident au déploiement d’innovations qui contribuent à rendre les routes canadiennes plus sûres pour tous.

 

 

Les renseignements contenus dans le présent article sont donnés à titre d’information seulement. Ils ne sauraient se substituer à l’avis de professionnels et d’experts.