Articles / Sécurité des automobilistes

Pour un changement d’heure en toute sécurité

Par Aviva Canada, le

L’augmentation des déplacements dans des conditions de luminosité réduite est synonyme d’un nombre accru d’accidents.Selon les recherches menées par la Carnegie Mellon University de Pittsburgh et publiées par la CBC (article en anglais seulement), les conducteurs doivent se montrer plus vigilants au cours des semaines suivant le changement d’heure automnal.

En effet, les recherches montrent une corrélation entre le changement d’heure en automne et l’augmentation des décès de piétons durant les heures de déplacement quotidien.

Après le changement d’heure, les piétons avaient trois fois plus de chances d’être frappés mortellement par des véhicules par rapport aux jours précédents. Une heure de la journée précise a été citée comme facteur dans les résultats. Il n’y avait pas de différence significative pour les incidents survenant à midi, mais le nombre d’accidents mortels augmentait autour de 18 h. Après le changement d’heure, les automobilistes se déplaçant la nuit passent plus de temps dans la pénombre, ce qui réduit la visibilité et rend les dangers plus difficiles à détecter. Après que les conducteurs, les cyclistes et les piétons ont passé les huit derniers mois dans un environnement bien éclairé, il peut être difficile de s’adapter et de compenser le manque de luminosité et les conditions météo défavorables (source : CBC).

Les chercheurs, qui ont analysé les données du trafic routier pendant 7 ans, ont également constaté une diminution des décès de piétons lors du passage à l’heure avancée au printemps (source : CBC).

Jetez un œil aux conseils ci-dessous, qui s’adressent aux conducteurs, aux cyclistes et aux piétons, pour vous aider à faire face aux conditions de visibilité réduite :

Conseils pour les conducteurs.

  • Assurez-vous que vos phares avant, vos feux arrière, vos lumières de freins, vos voyants lumineux et vos feux de recul sont tous fonctionnels et allumés avant de prendre la route.
  • Redoublez de prudence lorsque vous approchez des passagers piétonniers, des intersections et d’autres zones où vous pouvez entrer en collision avec des piétons ou des cyclistes. Ils sont plus difficiles à voir dans des conditions de luminosité réduite.
  • Respectez les limites de vitesse et adaptez votre vitesse aux conditions météo.
  • Maintenez une distance de sécurité suffisante avec les véhicules qui vous précèdent afin d’être prêt à réagir en toutes circonstances.

(Source : Insurance Hotline)

Conseils pour les cyclistes.

  • Assurez-vous d’avoir des phares fixés à l’avant et à l’arrière de votre vélo.
  • Portez un casque en tout temps.
  • Tenez pour acquis que les voitures devant vous ne peuvent vous voir et soyez toujours prêt à anticiper leurs actions.
  • N’utilisez pas vos écouteurs dans des conditions de luminosité et de visibilité réduite; il est d’autant plus important d’entendre ce qui se passe autour de vous.

(Source : The Globe and Mail)

Conseils pour les piétons.

  • Empruntez les passages piétonniers clairement identifiés pour traverser la route. Non seulement s’agit-il de la manière la plus sécuritaire de traverser, mais ce sont également les endroits les plus éclairés.
  • Attendez que les véhicules soient complètement à l’arrêt avant de traverser.
  • Comme pour les cyclistes, évitez d’utiliser vos écouteurs. Dans des conditions de visibilité réduite, il est important d’entendre ce qui se passe autour de vous.
  • Essayez d’augmenter votre visibilité en portant des vêtements plus éclatants ou bien visibles. Votre sécurité sera ainsi renforcée.

(Source : Ministère des Transports)

« Les jours qui raccourcissent, l’heure avancée, le mauvais temps, la durée des trajets et la noirceur sont des éléments qui favorisent les collisions. En réalité, on peut, en étant très prudent, réduire les risques de collisions, voire les éliminer dans certains cas, qu’on soit cycliste, piéton ou conducteur d’un véhicule. » - Clint Stibbe, agent de police, Service de police de Toronto